Vigipirate : les niveaux changent

Depuis le 1er décembre 2016, un nouveau plan Vigipirate « adapté à l’évolution des menaces » vient d’entrer en vigueur après avoir été été validé la veille lors d’un Conseil de défense tenu à l’Elysée. Le secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN), à la suite du Conseil de défense et de sécurité présenté par la Président de la République, a présenté le 1er décembre une nouvelle version du Plan VIGIPIRATE de lutte contre le terrorisme, comprenant un niveau d’alerte supplémentaire. Le plan VIGIPIRATE comprend 300 mesures s’appliquant à 13 domaines d’action tels que les transports, la santé et les réseaux… Ces mesures sont réparties entre un socle de mesures permanentes et un socle de mesures additionnelles. Ces mesures pouvant être activées en fonction de l’évolution de la menace et des vulnérabilités.